Histoire de fil, d'aiguille et de corrida.
(Acrobatie sans filet ni poisson mais avec un marin.)
Ariane apprit patiemment son métier auprès d'un vieille tisserande, dont la proverbiale habileté lui avait attiré le surnom de:"l'araignée". En compagnie de cette ancienne, Ariane découvrit le fil de croix, utile à la couture, le fil de pèche, le fil à couper la poire en deux, mais elle ignorait le fil de fer. De fil en aiguille elle décida de se mettre à son compte. Les clients lui donnaient du fil à retordre mais elle ne se replia pas et, sur le fil du rasoir, elle maintint le cap et les cordages. Le temps se déroulait comme une pelote entre les pattes d'un chat, mais ne perdons pas le fil de l'histoire... Ariane filait à une vitesse supersonique vers le ciel étoilé de la réussite sociale lorsqu'elle reçut un coup de fil étrange. Un certain monsieur Thésée, torero de profession, lui demandait de l'aide:" -Mlle Ariane, je dois filer aux arènes où un taureau s'est échappé, sous les gradins, dans un véritable labyrinthe, pourriez-vous me filer un tuyau pour l'attraper? -Je ne suis pas plombière mais tisserande! -Ne vous défilez pas, dans quel filet vais-je prendre ce taureau terrible? -pardonnez-moi, j'ai perdu le fil de la conversation, pourquoi me téléphonez vous? -Tout le monde sait que vous êtes philanthrope! -Ne me traitez pas de taupe! Il est vrai que je porte des lunettes mais... -Aidez-moi ou je file à l'anglaise me noyer dans un verre d'eau!" Pas le verre, se dit Ariane, c'en est trop! Je vais l'aider, conclut-elle et elle lui conseilla de prendre une corde d'en faire un lasso et de l'enfiler autour du cou du Minotaure. Thésée tenait en ses mains les fils de l'affaire et dans le doit fil de son courage de torero il captura le bestiau. C'est ainsi que Thésée devint célèbre dans toutes les arènes grecques grâce à Ariane. Maintenant qu'elle héberge la vieille tisserande chez elle les gens disent: "elle a une araignée au plafond"
(Les chroniques improbables) (La revue) (Poésie) (Monde moderne) (Le P.D.R.)