A la baguette
(exemple communiqué par monsieur O., témoin)
Le 28.1.98. Supermarché S. Tarbes 11H 28MN Guichet de la boulangerie.
Nous étions deux, ma compagne et moi à sagement attendre notre tour pour acheter du pain lorsque un individu d'environ 65 ans muni d'une oreillette (qui sous couvert de problèmes auditifs dissimulait certainement un contact hertzien avec sa complice) éructa un indiscutable: "Cest mon tour Madame!" à sa malheureuse voisine qu'aucune sommation n'avait préparée à une telle violence. Le vieux, qui faisait trembler tout le monde par son attitude voûtée, son redoutable tremblement nerveux et l'agressivité de sa gabardine en laine aux motifs morbides, ne se contenta pas d'agresser la pauvre vieille représentante des Braves Vieux. Mais de plus, tel Attila faisant cuire ses victimes sous la selle avec l'herbe ramassée dans son sillage, il voulut nous prendre à témoin d'un ton autoritaire. Bien mal lui en prit! Allions-nous participer au lynchage de la brave vieille?.Je regrette de devoir le signaler et sa Procuration ne s'en émouvra point trop , mais il avait ceci de commun avec les Ariégeois qu'il parlait très fort. A sa surcharge, il faut bien convenir que tout ceci faisait par trop ostentatoire et dégageait l'intention indéniable( quel bonheur que les procès d'intention, il faudra se pencher sur la question...) d'impliquer des innocents pour les transformer en complices. Nous ne tombâmes pas dans le panneau, cela va de soi, et découvrîmes spontanément le choix qui s'imposait: nous nous mimes à rire et lui affirmâmes avec toute la mauvaise foi dont nous sommes capables que nous n'avions strictement rien vu mademoiselle V. ajoutant "vous allez pas vous battre entre vieux!" et continuant à nous marrer nous ne prétâmes guère attention au demi-tour bougon que venait d'effectuer le vieil hargneux. C'est la qu'il nous fit part de ce que des années de philosophie devant le poste de télessivion lui avait permis de déceler: "de toute façon elles prennent les hommes pour des cons". Cela méritait réflexion, à l'évidence,mais nous n'en n'eûmes pas le loisir car le sophiste boulanger répliqua sur-le-champ "c'est sûrement parceque c'est vrai pour certains!". Nous sentîmes l'oreillette précédemment citée frémir sous le coup de l 'émotion, qu'allait-il faire? Le suspens insoutenable fut interrompu par une salve de rires biens gras que ma compagne et moi ne purent retenir malgré la solennité de l'instant qui voyait un terroriste vieux se faire déchirer par sa propre bombe. Ce n'est pas sans crainte que je vous livre ce témoignage, l'organisation terroriste LVH (Ligue des Vieux Hargneux ) ayant des ramification dans tous les immeubles je ne sors plus que sous un masque de Mickey, quoique la aussi je cours un risque celui d'être agressé par une Mère Teigneuse voulant m'exhiber à son rejeton. La toutefois n'est pas le procès de cet autre terrible groupe le MT et avec tous mes camarades de Raz l'cul je dis
"NON A L'INSÉCURITÉ DANS LES SUPERMARCHÉS!"