Jésus
Francis Boumda
Je veux te bénir dans nos cœurs sans cœur
pour y réveiller la vocation qui est leur.
Fais de nous l’argile et sois-en le potier,
fais de nous l’ouvrage de tes mains.
Nous sommes disette et tu es satiété,
nous valons rétribution tandis que tu es miséricorde.
Fais de nous des ouvriers de ton évangile,
et fais de nos actions le visible témoignage de ta présence.
Fais de nous les instruments de ta gloire ici-bas
pour qu’au soir de nos vies il soit en nous un
cœur qui déborde de gratitude.
Nous voulons évaluer le bonheur en termes
d’Amour afin qu’un jour au crépuscule du présent
système de choses, nous embrassions l’immortalité.
Fais donc de nous, onction des dévots,
des exemples vivants de tes disciples

La revue improbable
N°28, août-septembre 2003