Etrange silence
Sylvie Freytag

Un silence de pierre règne autour de moi.
Dans la tranquillité des premières lueurs indécises,
Naît le jour, sans un murmure du vent, sans éclats de voix.

Un silence de mots sommeille dans mon coeur
Vide de sanglots, de soupirs, de confidences.
Un instant de bonheur inattendu palpite jusqu'au plus profond de mon être.

Je t'aime en silence.
Mon esprit déploie ses ailes pour voyager au gré de mes fantaisies.
Je te rejoins en rêve sans partir d'ici.

Quand le silence abdique,
Les mots de mon coeur rejaillissent avec frénésie,
S'égrènent sur le chemin de ma vie qui se poursuit au fil des cris éperdus.

La revue improbable
N°28, août-septembre 2003