La blessure à Babylone
Alain Suied
à l'occasion de la Nouvelle Année Juive

L'Exil n'est pas le prix de la Liberté.
Souviens-toi: les eaux se sont ouvertes

et tu es devenu adulte au désert.
Souviens-toi: le Temple fut détruit
et nulle manne plus jamais
ne t'a nourri.
Souviens-toi: l'Empire s'est écroulé
et tu as retrouvé la seule lumière
et pourtant
tu n'as jamais vu se refermer
la blessure à Babylone.

Entre le Nom perdu et l'Innommable
souviens-toi:
l'Exil n'est pas le prix de la liberté.

La revue improbable
N°28, août-septembre 2003