Traumatisme dans la Kultur
Alain Suied

La disparition - voilà le problème Métaphysique originel.

Depuis les massacres de masse du début du xx ème s. et depuis la Shoah, la question se pose en termes ultimes: non pas seulement "comment un continent "Civilisé" a-t-il pu permettre "ça" mais surtout comment le "traumatisme" peut-il si exactement, si précisément se re-produire sans que la "Civilisation" ne le repère?

Justement - c'est qu'il n'y a plus de "père". On a "perdu" le "père" (comme fonction) - en somme, le Judaïsme était DEJA assassiné en 39!

Celui qui nous a fait "venir au monde" et éprouver jalousie et mythes originels, celui-là devait être assassiné par le groupe des "frères" - pour effacer la dette originelle et son angoisse inconsciente abyssale!

Le traumatisme de cette perte n'est pas si exorbitant que les cris de "Plus jamais ça!" l'ont laissé croire durant une cinquantaine d'années après 45!

Les commentaires journalistiques et les positions franco-allemandes (!) au sujet de la guerre contre Saddam Hussein l'ont avoué: la Barbarie peut agir les yeux fermés; elle trouvera toujours des "alliés" dans le camp des pseudo-pacifistes manipulés par les intérêts... IDÉOLOGIQUES les plus criminels et les plus antisémites (oh pardon, anti-sionistes?)

Mais la donne a changé sur un point: ce qui "disparaît" désormais, c'est le Christianisme, achevé par ses propres pacifistes! Le meurtre du Père ne suffit plus à colmater l'angoisse originelle! Il faut tuer le frère! Jacob est parti en fumée. ..Qui?

Demander aux tyrans de Syrie et du Soudan ce qu'ils pensent du monde Chrétien...
Dans les abîmes de la Haine, l'ennemi a tous les visages et plus aucun. Mais est-il temps pour l'Occident de s'interroger? La politique de l'Autruche ou de l'Autriche n'aide pas à regarder le Mal en face.
Les Européens pourront toujours faire appel aux U.S.A.!

La revue improbable N°26, avril 2003