Respons-ables
Alain Suied

Nous pouvons, au quotidien, dans la banalité des moments et des relations, VOIR que la frontière qui sépare le Bien du Mal n'est que notre refus ou notre acceptation de pratiquer la violence - parfois imperceptible - laissée à notre "libre-arbitre" face à l'autre, face à l'inconnu en l'autre...

ou NE PAS VOIR

que cette violence exprime la facilité, la veulerie, la cruauté que les humains cachent dans les pratiques sociales et découvrent au nom même de leurs idéaux exprimés et non respectés.

Mais, VOIR CELA, et tenter de vaincre en nous, en l'autre, cette violence trop déterminée, c'est le seul vrai combat du siècle dangeureux qui vient.