La revue improbable

N°14, décembre 2001
 
Incarnation et Désincarnations

Il pourra sembler paradoxal de présenter ce mois-ci des textes sur la désincarnation (Pentium Heart et A.I.) alors que décembre est le mois (pour les chrétiens) de de la venue au monde du Sauveur, l'Incarnation du Verbe.
Il apparaît cependant que le monde moderne, avec plus de relief que par le passé, est le champ de bataille entre Incarnation et désincarnation !
Ce que nous nommons le fantasme de désincarnation n'est autre que l'application contemporaine du désir régressif - intemporel-de fusion dans l'indistinction, il représente le refus catégorique de la condition humaine et du Vivant en général. Cette plongée dans l'illusion imaginaire aboutit à la mort, à la dévoration par le dragon.
(Et, il faut le rappeler, pendant que l'Occident se gorge de rêveries multicolores, pendant que ses riches accumulent des fortunes insensées, pendant que sa jeunesse désespère sous la férule des instructeurs du mensonge et du vice, une part énorme de l'humanité crève de faim dans la réalité.)

Mais que nos coeurs soient emplis de joie pour Noël, lorsque nous fêtons la naissance de Jésus, le Fils de l'Homme - la vie, la voie, la vérité - qui est la porte de Jérusalem, la capitale du Royaume!

R. O.

POÉSIE
D'une vie étrangère, Alain Suied
Méditations Divines, John Donne (1572-1631) Tr.Alain Suied
L'intuition (Étoile), Richard Ober
La voix, Richard Ober
Lever du jour radieux, Richard Ober

CRITIQUE
Artificial Intelligence, R.O.
Nous proposons une "critique" de Artificial Intelligence qui s'apparente plus à une chronique du monde moderne qu'à une analyse cinématographique ; dans le film de Spielberg se télescopent, de façon trop retentissante pour ne pas être réfléchies, les rêveries scientistes, le complexe d'Œdipe, une théorie sur le rêve et une vision scandaleuse de la Foi.

NOUVELLE
Pentium Heart est une nouvelle d'Alain Suied sur les aléas du transfert de l'âme (ou de ce qui en tient lieu) dans la machine!

HOMMAGE à Pierre d'Arquennes (Radio France, 26 novembre 2001)

 


Richard Ober

Vous pouvez nous écrire à cette adresse
: Revue.improbable@wanadoo.fr