Académie Charles Cros-Radio France, le 26 novembre 2001, 11 H 45

.PIERRE D'ARQUENNES


..........
PIERRE D'ARQUENNES, membre-fondateur de l'Académie Charles-Cros nous a quittés le 8 septembre 2001. Pierre avait créé le 12 janvier 1934 l'Association musicale LE TRIPTYQUE avec trois parrains prestigieux : Ravel, Dukas et Roussel - tous trois aimaient le pianiste virtuose et le jeune homme souffreteux vibrant de musique. 1670 Concerts gratuits allaient suivre. Pierre Boulez devait s'y faire entendre pour la première fois au monde, dix ans plus tard. On y donne encore de nombreuses premières auditions.
........Pierre d'Arquennes offrait à tous l'image d'un homme jovial et heureux en société. Pierre avait à la naissance, connu l'abandon, avait lutté de toutes ses forces psychiques contre l'abandon.. Cette lutte qui tue certains bébés l'avait amené aux confins de l'intuition psychique et artistique - parcequ'il avait survécu, à la grande surprise des médecins de ce temps-là. Secret et silencieux, Pierre ne dévoilait que rarement sa lucidité majeure. Il collabora avec les plus grands psychiatres et psychanalystes Français, de Lacan à Chertok.
........ Son histoire personnelle l'amenait à aller vers les plus grands - Ravel, Cortot, dont il fut longtemps le secrétaire, Kathleen Ferrier, Messiaen, Dutilleux mais aussi le prof. Pierre Aboulker, dont il fut l'ami le plus intime ou le poète Paul Valéry, qui occupa plusieurs mois la fonction de secrétaire du TRIPTYQUE…se faisant reconnaître d'eux et vivant et créant comme dissimulé dans leur ombre… " Son - Chant - Poème " : l'arche du TRIPTYQUE a un fondement aussi bien artistique qu'Oedipien. Ce résistant de la première heure, au courage physique incroyable, qui sauva des dizaines d'enfants juifs en les amenant en zone libre restait au fond de son cœur l'enfant de la première illusion maternelle détruite. En tant que secrétaire du TRIPTYQUE, je viens d'animer le 12 ème Concours international de la MÉLODIE FRANCAISE créé par Pierre en 1984.
........
Radio-France s'honorerait à produire et accueillir ses prochaines éditions. Je lance ici un appel solennel - de mémoire et de culture.
........ Pianiste, compositeur, animateur, Pierre baignait dans la partition, dans la parturition musicale, au cœur de l'inconscient des êtres et des œuvres. Très peu savent que la Musique est à 99 % un silence, une écoute - mais un silence au diapason de la nuit éternelle. Pierre d'Arquennes habitait d'instinct le monde en artiste, doué de ce que Goethe appelait art : l'exacte imagination, ni prétention scientifique, ni rêveries narcissique détachée de la condition humaine - l'art de tout entendre (il avait, comme Boulez, l'oreille absolue) - et de nous pardonner de n'être pas à la hauteur de sa générosité, de son ouverture d'esprit, de son écoute critique, de son innocence foudroyante.

ALAIN SUIED