O enfance!
Cèdre

O. la nature est un talent
Et O. on voit de l'eau
Et la poésie fait les oiseaux
Ah! voici les enfants
Ils faisaient les chenapans
En se racontant les contes des rupants
Près de l'épicier de la ruelle des bancs...

O. on emprunte la marelle des marmots
En faisant voler les beaux fruits locaux.
O. les tuniques de couleur dans le vent
Et O. on voit les douces peaux
Au bord des flots de badauds
Ainsi étaient nos temps d'antan.
Ils naissaient à chaque printemps

Dans les ballades aux champs
En étoilant les mômes aux rubans.
Ils fricotaient avec les demoiselles
Elles étaient souriantes sous leurs ombrelles.
O. on a teinté les ailes des nabots
pourtant on riait aux premiers gros-mots
O.......ces joyaux!

La revue improbable N°24, décembre 2002