Terre...Terre!
Cèdre

Clefs de paix:
En secret, apte d'égalité, envisager l'opiniâtreté
S'accoutumer aux désirs des complémentarités spontanées.
Rire, pleurer, sourire aux larmes, s'éveiller, rêver, voler, donner.
Penser aux présents, tutoyer l'enlacement de lèvres, goûter,
Valser, voguer, frôler, flâner, courir et sauter dans la lumière.
Toucher la fleur, sentir son coeur, les prunelles soeurs, sans peur
Se laisser cheminer sur des sentiers enchantés par des fées,
Gambader dans l'imagination intérieure, sur des prairies d'or,
de cuivres et de diamants aux côtés d'enfants pensants aux chants.
Renaître au centre de peuple uni, jouer, voyager dans la galaxie,
caresser les rythmes des envies dans les charmes du monde, nager,
Glisser sur la peau de la mie, tourner en rond sur cette chair en vie,
les paumes délicieusement envahies de douces pulsions amies.
Les corps en rimes d'écho, lueurs sublimes, vibrations élégantes,
En bordure d'une nature de mots, une pure aventure chantante.
S'écouler avec les mille et unes rivières, aux profondeurs des nuits.
Souffler sur une bougie, rallumer la flamme, l'âme fraîche.
Balancer la mie sur une balançoire rougissante de ces parfums,
L'enivrer, écrire, lire, un livre, sourire d'en rire, joyeux d'en vivre, dire, élire la déesse
Tendre ses sentiments des mains aux mères, les serrer sur des allées
D'amour...toujours.

La revue improbable N°24, décembre 2002