Je chante de l'âme
Vanessa Duval-Gagné

Je chante de l'âme
À chaque lueur sombre de l'aube
Je peux sentir les belles couleurs de mon amour sans nom
Et puis songer à la nuit sans vie
Ni atome contre mon corps

L'émergence à l'étendu de ses membres
Je chante de l'âme
Sans parole frivole
Ni cœur au féralies
Qu'un rire d'existence
D'être un ange
Je chante de l'âme

La revue improbable
N°29, octobre-novembre 2003