La violence, l'Occident
Alain Suied

LE REGARD SUR L'AUTRE que jette l'Occident est DÉJÀ un jugement, un pré-jugé: il se donne comme l'aune et l'étalon d'après lesquels une vision supposée "objective" ou d'emblée meilleure sera offerte.

La Technologie et l'Universalisme affiché ne constituent pas l'assurance de la Vérité mais devraient plutôt instituer "le doute absolu et l'écart absolu" chers à Charles Fourier. L'idéologie conquérante, le goût bourgeois, hier, le mondialisme du Profit, aujourd'hui ne sauraient se donner comme modèles mais apparaissent comme une violence absolue - qui s'exerce autant sur le Tiers-monde, à l'extérieur que sur le Quart-monde dans nos sociétés.

Des sociétés qui ont remplacé la Foi par le Management et dissimulé les effets destructeurs des pulsions sous les bonheurs factices de l'Ego "branché".

La violence de l'Occident s'est exercée dans les Croisades, les Conquêtes et à travers des "régimes" autoritaires - pour se muer en Catastrophe humaine lorsque les pouvoirs financiers et politiques ont laissé le champ libre au Nazisme.

Rien. ne peut nous assurer que l'Histoire (de cette Violence) est "finie". Le "retour" de l'antisémitisme ("beur", nous dit-on - mais qu'il soit présent sans "garde-fous" ni à gauche ni à droite montre ses racines anti-judaïques religieuses et "révolutionnaires"!) serait prendre une responsabilité dramatique dans le domaine des choix et des orientations politiques de l'Europe millénaire. Et accepter que la Haine du voisin et la création d'un "bouc-émissaire" de pacotille soient de nouveau les "critères de reconnaissance" d'une Culture qui a toujours nié (ou "conquis") l'Autre au lieu de comprendre et de partager ses différences.

Croisades, inquisitions, collaboration la liste est longue des "erreurs" de l'Occident païen-christianisé. Incriminer la "colonisation" ..."juive" ressemble à un faux remords...et à un "aveu" ! "Victimiser" Arafat ou épargner Saddam Hussein jusqu'à sa "capture" ne sont pas de simples "arrangements" avec les intérêts liés au pétrole - ce sont des "relectures" du rapport de l'Occident avec la "question" dite juive - et qui n'est que la violence inconsumable du déni occidental!

La revue improbable
N°30, décembre 2003-janvier 2004