La revue improbable
N°5, février 2001
.Puisque nous avons commencé le millénaire en ne nous extasiant pas sur l'aboutissement génétique du progrès scientifique (voir janvier), il nous a semblé du plus grand intérêt de continuer sur cette lancée optimiste en vous présentant un texte de notre ami Québécois Gabriel Dufour, plus connu comme fondateur du Parti De Rien Québécois. Au péril de sa santé il n'a pas hésité à se livrer aux exercices métaphysique.
Par ailleurs la revue présente pour ce numéro de février un nouveau chapitre de l'analyse critique d'Alain Suied sur le monde contemporain: Pensée unique, pouvoir unique. Suite à L'exil du livre (voir janvier), Pensée unique démonte les rouages de "l'aliénation tranquille et silencieuse" où les peuples se complaisent. Jusqu'à quand?
A l'occasion des campagnes municipales qui nous offre le spectacle d'hommes et de femmes (formule paritaire consacrée!) débordant du désir de servir leur prochain, vous pourrez également lire une petite nouvelle sur les mésaventures d'un élu plongé dans un bain de "pays réel". Puisque le PDR fait relache, après avoir envoyé ses meilleurs candidats à la ville et à la campagne, vous retrouverez la saveur acidulée de ces discussions de comptoir où la politique s'élève au rang de philosophie dans Démosthène.
Enfin un nouveau poème de Pierre Marine (voir poésie), Souvenirs, ainsi qu'une oeuvre d'art rienniste raviront grands et petits.
Richard Ober
Vous pouvez nous écrire à cette adresse: Revue.improbable@wanadoo.fr