Préface de Milton

...Nous ne voulons plus de ces modèles païens si nous sommes justes et vrais devant nos propres imaginations, ces mondes d'éternité dans lesquels nous vivrons pour toujours en Jésus notre Seigneur.

Et l'on vit ainsi dans les temps anciens
Ces pieds fouler les vertes collines d'Angleterre :
Ainsi l'on vit passer l'Agneau sacré de Dieu
Par les charmants pâturages d'Angleterre !

Ainsi le visage divin resplendissait
Sur nos collines nuageuses ?
Ainsi Jérusalem fut-elle construite ici
Parmi ces usines ténébreuses et sataniques ?

Apportez-moi mon arc d'or brûlant :
Apportez-moi mes flèches d'ardeurs :
Apportez-moi ma lance : ô nuées déployées !
Apportez-moi mon chariot de feu !

Je ne cesserai pas le combat spirituel
Et mon épé n'aura nul repos dans ma main
Jusqu'à ce que nous ayons bâtis Jérusalem
Sur la terre verte et charmante d'Angleterre.

"Si seulement le peuple du SEIGNEUR devenait un peuple de prophètes sur qui le SEIGNEUR aurait mis son esprit ! "
Nombres, chapitre 11, verset 29. (Tr. TOB)