Prends garde
Théophile


"Prends garde à la foudre", crie le Bateleur
"La Force te rend fou", crie le Pendu
Mais la corde ne s'en soucie plus
Sous l'oeil ferme et décidé de l'Empereur,
La Roue de fortune se met à tourner
Pour faire tomber les étoiles du ciel
mais l'Amoureux se chauffe sous le Soleil.
La lune brille, voilà l'Impératrice
Sur un Chariot lancé à vive allure,
Il croise ce soir là un Hermite
Dans les bois, éclairé de sa lanterne.

Au loin, une ombre déjà se dessine
C'est la saison des récoltes dans les champs
Et les grandes Faux s'activent bruyament
Mais où se cahe donc le Diabolo ?
Qu'importe, le Pape veille dans les chaumières
"Que Justice soit faite", dit-on par ici,
La Papesse ne portera pas de jugement.
Un enfant comprendra un sens
Dont nous sommes incapables.