HEINE, EXIL EN EUROPE

HEINRICH HEINE
TABLEAUX DE VOYAGE

Traduit de l'allemand par Florence Baillet, Editions du CERF, 220P, I95FF

.Après "De la France", 1es "Tableaux de voyage" et plusieurs recueils "classiques" de poèmes, les édifition du CERF publient trois "récits de voyage" du poète: Heine n'a pas les "honneurs" troubles de la notoriété en France, mais il a des "défenseurs" de talent. Cette fois encore, la nouvelle traduction présentée honore un éditeur et un "editor" (Michel Espagne) qui ont choisi la qualité et le respect de "l'esprit" des textes!
..Trois "récits" (de voyage, je ne sais pas) sont réunis dans "Tableaux de voyage": "Le voyage dans, le Harz", "La mer du Nord, 1826" et "Idées -Le livre du tambour Le Grand" - ce sont plutôt des "dérives" (oui,avant Lyotard!) dans les ..."idées" d'un poète EXILE DANS SON PAYS, DANS SON EUROPE, DANS SON IDENTITE!
..Voyages "politiques":on y croise la figure (vacillante) de l'Empereur et l'agitation du siècle bourgeois. Voyages "imaginaires": Heine va de digression en digression.Voyages "visionnaires": le poète nous "montre" son coeur "mis à nu" dans des '"fusées", des fusains qui tracent son "spleen" et sa déchirure de juif allemand, de moins en moins juif et de moins en moins allemand. Nous devinons la fin du romantisme etle désenchantement du monde qui se profile...
..Voyages...dans une langue libre -ou tout peut être l'occasion d'une "critique" et que la "Critique" va attaquer violemment! "Pourfendeur des obscurantismes", Heine est d'abord leur ...victime!
..Voyages dans une histoire INDIVIDUELLE qui rejoint l'Histoire tout court - mais dont l'Histoire (et les contemporains!) ne veulent pas entendre la désolation si "prophétique"!
..De Göttingen à la ville minière de Clausthal, de Maître Eckhart à Goethe, de Marie Stuart à une belle inconnue, Heine présente des "fragments" (sic) de ses "voyages" et l'âme entière du voyageur.
..Un géant qui pourrait..."dévorer tous les éléphants de l'Hindoustan et (se) curer les dents avec la cathédrale de Strasbourg" ou rassembler "tous les peuples du présent et du passé"- un voyageur "allemand" qui a , dans son coeur un appêtit d'UNIVERSALITE qui transcende tous les voyages et toutes les identités.Un géant trop "en avance", dont les idées généreuses ne produiront qu'exil (en France) et Lamentations face à la chance gachée de "son" Europe!

Alain SUIED