La revue improbable

N°15, janvier 2002
 

MEILLEURS VOEUX A TOUS POUR pour 2002
que ceux qui ont faim soient rassasiés,
que ceux qui ont soif soient abreuvés
et que ceux qui ont froid soient réconfortés et réchauffés.


Puisque les Éditions de l'improbable publient l'essai d'Alain Suied sur Blake et Dante (voir ICI pour les commandes), nous attaquons l'année par un extraordinaire poème de William Blake: Moquez-vous.
Le sarcasme philosophique, voltairien et rousseauiste, et les prétentions à la toute-puissance de la science, deux orgueils qui ont gangrené le monde et singulièrement la France, y sont pulvérisés .
Nos amis lecteurs trouveront également:
-un non-moins extraordinaire poème d'Edwin Muir, (dont nous avons déjà présenté une traduction dans la revue de décembre ) adapté par Alain Suied, Le poète.
-deux poèmes de R.O., l'un (en pensant à Cyrano de Bergerac, le voyageur astral): Armagnac et l'autre sur l'utilisation qui doit être faite des sarments restant lorsque la vigne est émondée.
-une lecture du recueil de poésie de Michel Camus, L'arbre de vie du vide (paru aux Éditions Lettres vives, 79 F) par Alain Suied.
-Deux improbables conférences venues du futur, sous forme de nouvelles de Science-fiction métaphysique, par Alain Suied:
-Après l'humain
-Conférence-hologramme
Enfin, puisque 2002 est une année électorale, Les propositions visant à établir l'âge d'or en France, demain matin au lever du jour , de R.O.
Seul le candide Stéphane Crastes a fait preuve d'assez de générosité pour souscrire à nos propositions.
C'est pourquoi nous lui apportons sans hésiter notre soutien pour les présidentielles, afin qu'il soit la voix de la déraison amoureuse dans un monde menacé par un rationalisme désespérant et un irrationalisme criminel .
Le bon docteur Crastes, ex-président du Parti De Rien (seul parti qui ne réclame pas le pouvoir de peur de le perdre en l'obtenant), homme théâtral s'il en est, mène une campagne tonitruante au service de la démagogie, ses analyses polytique en font l'homme le plus apte à ne pas diriger la France. Toutes les voix qui n'iront pas sur son nom seront pour lui un encouragement à conserver le pouvoir qu'il s'est octroyé dans l'opposition systématique et théorisée.

Richard Ober


Vous pouvez nous écrire à cette adresse
: Revue.improbable@wanadoo.fr