Comme un voleur
II

R. O.

C'est ainsi qu'il agit en toi:
La muraille de moi que tu t'échines à élever
Il la sape,
Les hauts-murs de ta défense
Il les ruine,
Toutes tes portes cadenassées
Il les ouvre!
Cadenas, petit cadenas, piètre superstition
Loquet, piètre loquet, misérable confiance!
C'est ainsi qu'il vient comme un voleur
Pour libérer l'oiseau de paradis.
Tu t'étonnes:
"J'ai placé mille serrures et il est là
Devant moi!
Ce qu'un labeur opiniâtre m'avait permis d'acheter
Et la tranquille assurance où je m'asseyais,
Il a tout réduit en cendre et poussière!
Que me reste-t-il?"
Il est venu comme un voleur
Et t'a dépouillé, il a pris ton manteau
Multicolore aux facettes chatoyantes
Et t'a laissé tout nu, comme un petit enfant!