La chute
Alain Suied
nouvelle

Depuis le début de cette chute, je me suis largement rassuré: je sais à présent que nous sommes une famille de chuteurs et que notre état (surprenant, parfois, à nos propres yeux) reste un simple effet de la nature.
Mon grand-père avait tenté de me prévenir: "Tu vas chuter; ton père chute depuis que je le connais!"
Mon père ne m'a pas caché la vérité: "C'est plus qu'un métier, c'est une mission!"
Heureusement ma mère avait compris mon désarroi: "Au début, mes parents avaient été effrayés par ce qu'ils considéraient comme une mésalliance. Et puis, ils se sont habitués! Il faut vous parler en lançant la voix vers le bas. Et surtout ne pas essayer de ne vous rattraper. On risquerait de se trouver entraînés. Je veux dire...dans votre chute!"
Mais un élément nouveau a bousculé l'ordre des choses. Je ne sais plus que penser, que décider. C'est à cause de cette jeune femme...J'aurais dû m'en douter...
Et lorsqu'elle m'a appris qu'elle descendait d'une famille de hisseurs, j'aurais dû rompre sans délai.
Hélas, à présent, j'essaie de tomber plus bas et elle me hisse de plus en plus haut. Quel calvaire! La chute vous rassure sur votre poids, sur votre existence. Mais s'élever, sans cesse devoir s'élever - c'est contraire à tous mes principes!
Traître parmi les Damnés, je remonte vers la lumière!