Edwin MUIR
Le remords de l'amour
(Traduction Alain Suied)

C'est moi qui eprouve du remords pour tout ce que le Temps
T'a fait,mon amour, comme si je t'avais
Imposé l'usure du soleil sans-repos
Et tous ces jours mortels pour accomplir ce crime-là.

Pour ne pas conserver ce qui nous flit donné
Par pure grâce et l'abandonner
A l'oisiveté des heures, laissant l'automne enterrer
Notre été paradisiaque: A une telle accusatîon,que puis-je répondre

Sinon le vieux dicton surgi du coeur:
"Le Temps épargne l'amour"
Mais nous, l'aimée et l'amant, nous vieillissons;
Seule la vérité est toujours nouvelle:

"L'Eternité seule peut changer le faux en vrai,
Elle qui nous rajeunit en dépit du Temps"