"Sois fort, sois fort"!
Richard Ober

Ô mon âme!

tentée, effrayée, ne cède pas!

ne concède pas, ne t'accorde pas à la pesanteur

Ô mon âme immortelle!

supporte tout, accepte tout, surmonte tout!

ne te livre pas à la mort éternelle,

ne capitule pas devant l'ennemi!

ne te vautre pas, ne te couche pas,

DEBOUT! DEBOUT!

ne cède pas, ne concède pas,

ne lâche rien, n'abandonne rien!

tu pèses, de tout ton corps, de tout mon corps

de toute pesanteur terrestre,

tu es rongée, oxydée, rouillée, corrompue

tu te traînes, tu claudiques, effrayée, terrifiée

mais ne te plains pas! Prie!

Tu n'es pas seule, et une force comme un souffle

venue d'on ne sait où

te soutiens, tu ne seras jamais plus seule.

Regarde, l'auberge est proche!

Regarde, la bergerie est proche,

voici le Bon Pasteur!

N'entends-tu point sa voix?

Il vient, il est là

il était là devant toi (l'as-tu reconnu?

mais lui te connaît)

avant même que tu ne saches

que tu étais partie à sa rencontre!

La revue improbable
N°31, juin 2004