Les mots pour le pire
Alain Suied

ELlE CHOURAQUI ET YVES AZEROUAL (ENVOYE SPECIAL - FRANCE 2 LE 15 avril 2004) ont donné à voir la vérité crue de la haine antisémite aujourd'hui! Voir en face, à nouveau, dans la société Frençaise, les effets de l'arbitraire et de la jalousie, l'horrible visage de la RAGE NARCISSIQUE implique le devoir de CRITIQUER les "choix" à long terme, I'injustice économique exacerbée par M. Seillière et ses amis, le refus de re-penser le colonialisme, la démission sur les conflits internationaux, le déni de la propagande (Al-Jazeera dans les banlieues, les imams intégristes, les autres formes de racisme et d'anti-judaïsme millénaire) et de tenter de comprendre où sont les "sources" du mal!
"Tout est dans l'éducation" disait ma grand-mère - ici, nous sommes devant une réalité GÊNANTE mais qu'il faut dire - ces jeunes sont éduqués DANS LA HAINE DU JUIF (en tant que symbole fragile - déjà atteint par la haine raciste et religieuse! - de la société "moderne"....)
Dans certains pays, on éduque les jeunes POUR LA MORT, dans les banlieues, certains donnent le racisme AU BIBERON.
Le déni ne suffit plus; LA VIGILANCE EST DE PLUS EN PLUS VITALE.
La situation internationale nous le rappelle - des "cellules dormantes" aux "installations" de membres du Hezbollah (Syrie, Iran) depuis 2003 en Irak - Le "sein" qui nourrit la haine de l'autre attend son "heure" avec patience!
Mais rappelons aussi que la "haine du juif' signale d'abord un "malaise dans la Civilisation".
Ce malaise - qui veut le VOIR ET LE DEPASSER?
PAR L'AMOUR DE L'AUTRE, par exemple!

La revue improbable
N°31, juin 2004