L'église
Théophile

Ce soir, je contemple l'église
Ses pierres sont encores chaudes,
Le vent souffle dans les cloches grises,
La lumière coule en émeraude.

Aux enfants, on donne du réglisse,
La chaleur du soleil nous empare
Les anciens serrent leur canne, lisse,
Ensemble, ils entrent, se préparent.

Les plus jeunes courrent et s'assoient,
les sages, eux, restent plus calmes,
Nous chantons; l'univers est notre joie,
Une veuve perdra quelques larmes.

Le corps et l'esprit dans la fraîcheur,
Celle des paroles, là, à l'intérieur,
Notre coeur est éprouvé par la rigueur
Celle d'un monde tout en extérieur.

Unissons-nous, à l'unisson...