Bain de ciel

Immergé dans la mémoire salée
le nageur de fond convoque à lui
l'éponge et le plancton
qui furent ses initiales: viatique atavique.

Enivré de lait stellaire, l'oeil démesurément ouvert
se noie astigmate dans son propre infini.

De ces deux solitudes
de ce divorce ne sont que désolations
et chants mortuaires.

L'enracinante pénétration,
vers le sol, par la faim et l'eau,
de la terre nourricière

et le jaillisssement
vers le soleil, par le ciel et le souffle,
hors de la gangue

simultanés, oeuvrant conjoints

se marient en gloire,

leur alliance
ne se corrompra pas!