Éric Brogniet
POÈMES I et II
L'arbre à paroles éditeur (Amay, Belgique) , 345 P. et 310 P.
LECTURE
Alain Suied

Poésie
Éric Brogniet : Lyrisme et raison

Les poèmes d'Eric Brogniet - ceux écrits entre 1982 et 2000 - sont réunis en deux forts volumes par la Maison de la Poésie d'Amay. C'est l'occasion de retrouver cette voix amie, chaleureuse et inquiète, ouverte aux troubles, aux douleurs, aux épreuves de la "vraie vie" et loin des poésies de complaisance et de connivence.
D'un recueil l'autre, le poète affronte la douleur de la perte, la présence du vide, la nécessité d'avancer, d'affronter l'inexplicable.
Ici, sa voix frôle la disparition, le silence - mais "le silence vous prolonge" - là, il nous emporte dans le lyrisme du coeur et du partage. Mais c'est la môme voix, c'est le même cheminement.
Il s'agit de fêter la transparence.
Il s'agit de rester debout.
Même quand "le destin a la beauté des cicatrices". Même si la mort est "partout présente"...
La peinture semble primordiale pour ce poète: Chagall, Modigliani, Monet, de Stael sont ses ombres familières, comme les poètes chers à son coeur.
Il s'agit d'un paysage intérieur: il s'agit d'un paysage amical - et la voix et le regard des autres occupent alors une place importante, centrale dans la démarche d'Eric Brogniet.
Le dialogue des vivants et la trace des mémoires et des cultures sont l'abri qui sauve.
Cette poésie est ouverte - comme une blessure, certes, mais aussi comme un espace d'échange véritable et ressenti.
La "raison" n'y a pas délogé le lyrisme.
Cette leçon "par l'exemple" est devenue vitale à nos années de froide indifférence et de haute technicité!