LA FORGE DU DESTIN
M.Arriz-Tamza

Je t'attendais
Je t'espérais.

Tu es arrivé dans la douceur
Sereine de jours et de nuits.
Et tu m'as battu.

Le fer de mon âme
Tu l'as rougi
Dans Le Four de La Mémoire.
Avec Le Marteau du Destin
Tu m'as forgé
Redressé.

Dans le feu des souvenirs .
Des plaies se sont ouvertes.
Des laideurs de vie
Des pailles de fer
Se sont enflammées
Des bulles vides
Emplies de souffrances
Ont crépité

Tordu, Redressé
Tordu, Redressé
Le tam tam métallique
De La Forge du Destin.

Attendrie, adoucie
Mon Âme fut livrée
Au Maillet de La Douce Autorité.

Attendrie, adoucie
Attendrie, adoucie
Le battement cardiaque
De La Forge du Destin.

Dans l'eau
Je fus plongé
Le Nom.Secret
Me fut chuchoté.

Je Suis
Dans La Main de L'Homme
Il fait guerre et froid
Sur la terre des hommes
En Ramadan 1422/2001.
Espère, mon cœur !