Houses in the village
Maisons dans le village
Martin Doyle

Ils bâtissent des maisons dans le village,
sur le sol stérile où les Gitans campaient jadis
et bientôt de nouveaux arrivants cossus planteront des roses
en parterres régimentaires autour de jardins manucurés.
Je regrette les enfants en haillons et les femmes
Aux voix rauques et perçantes qui retentissaient dans l'après-midi autour des cordes à linge,
les camionnettes et les chiens titubants, la ferraille, les loques et les bouteilles cassées.

Les Gitans sont partis désormais
au grand soulagement de tout le monde,
pour échouer dans quelque désolation urbaine
entre usines et voies rapides.
Et tandis que je traverse le camp,
en route vers la poste ou le bar,
je sais que le silence du départ
bientôt balaiera le site,
et les gamins braillards, les femmes hurlantes et les chiens jappeurs
ne seront plus qu'un écho dans mon esprit.

 

Tr. R.O.