UN "NOUVEL" ANTISEMITISME?
Alain Suied

Et si l'Antisémitisme des imams cachait un haine indéracinable du "frère" CHRETIEN?

Les déclarations et les actes des gosses des Banlieues (inspirés par des aînés particulièrement lâches - ah, mettre les enfants en avant : le modèle vient d'ailleurs!) répertoriés par l'Emission d'ARTE du 14 octobre 2003, tout comme les réunions de jeunes néo-nazis européens en Alsace ou encore les "scores" électoraux de l'Extrême-droite française doivent nous alerter : depuis trois ans, le déni de cette menace s'est installé...et la question du "voile" - habile "paravent" idéologique - vient seulement de réveiller certaines consciences!

Mais a-t-on vu ce qui se "trame" SOUS le discours et les actes des amis de Ben-Laden et des "Marocains" (ultra-religieux actifs en France): la HAINE du "frère" chrétien, de l'hôte qui semble faire vivre ou survivre ses immigrés comme des "dhimmi" de l'Occident "moderniste"?

Imagine-t-on que les 500.000 juifs vivant en FRANCE soient la seule "cible" de ces mouvements qui ignorent les droits de l'homme et plus encore de... la femme?
Imagine-t-on que les Islamistes ne s'en prendront qu'à la religion du "Père" et non, le moment venu, à celle du "frère"?

L'antisémitisme français n'est pas nouveau - et ses représentants croient "utiliser" les dérives racistes des jeunes de Banlieue...Quelle illusion! Hélas, leur seul appui réside dans l'ignorance ou l'on laisse les Français des véritables enjeux de cette stratégie socio-culturelle! L'oubli de l'Histoire, espère-t-on, fera le reste...

Dans quelques années, l'entrée de la Turquie dans l'Europe fera apparaître l'un de ces enjeux: celui de la Démographie...En attendant, de "belles paroles" politiques stigmatisent le nouvel antisémitisme et organisent (involontairement) l'Islam EN France au lieu de dialoguer avec l'Islam DE France...

La mondialisation de l'Economie et la recherche insatiable des Profits permettent peut-être ce relâchement de la vigilance...ou certains considèrent-ils que la civilisation des Croisades doit périr?

Le paradoxe de la montée de l'Antisémitisme EN France est qu'il rappelle que l'antisémitisme DE France a annoncé la décadence, la collaboration, le rejet des valeurs essentielles...puisées dans les "Alliances"...

Aucun de Gaulle ne semble hanter les couloirs du monde politique actuel: qui pourra combattre la Haine et l'Injustice sinon CHACUN DE NOUS?

La revue improbable
N°29, octobre-novembre 2003