Ataraxie
Neil Thomas

Ataraxie émouvante
Qui vibre dans les mœurs
De la femme accroche-cœur
Et vibre encore, la rime assonante.

Tandis qu'un ciel
Mutin et purpurin
Ecartèle le luxe romain
Avec le mordant du réveil.

Et que chaque grâce
En flèches assassines
Le long de l'échine
Virevoltent et se fracassent.

Et au sein de la prière
Où l'Amour se déguise
Respire une nouvelle brise,
Un clignement de paupière.

La revue improbable
N°29, octobre-novembre 2003