Marx fantôme et prophète
Alain Suied

L'Ultra-gauche semble penser que MARX ne fut jamais entendu, tel un "prophète" d'une "Révolution" (laïque?) jamais réalisée, toujours à produire ...
Il est savoureux de constater que Jacques Attali "re-produit" cette "vision" en la castrant de toute idéologie, comme une image fantôme mesmerisée d'un improbable "bien-penser" mi-Capitaliste, mi-socialisant...A-t-il lu Michel Foucault?
Les uns et les autres ne semblent pas "entendre" le délire peu prophétique de "La Question Juive" ...
Justement, ça se passe là ....
Certains disent que Nietzsche et Holderlin ont signifié notre adieu à la culture grecque;d'autres que le Christianisme de la "dépendance" et le judaïsme de "l'obéissance" auraient été "dépassés";d'autres encore - Heidegger, Schmitt et les modernes ou post-modernes penseurs de l'Inhumain - que la Totalité devrait "liquider" l'espoir de/en l'Infini. .. Mais les uns et les autres, trop pressés de présenter une analyse en phase avec l'air et les idées du temps ont-ils pensé que leur approche de la vision prophétique contredisait peut-être le fondement même de celle-ci?
Attaquée par les totalitarismes les plus éloignés, par les préjugés les plus enracinés et oubliés, par les approximations les plus absurdes, la pensée juive re-devient pour les esprits faibles le "repoussoir" idéal - tour-à-tour confondue avec ses ennemis historiques et avec ses travestissements les plus délirants!
Même Foucault, fin déchiffreur des complexités tortueuses du "Pouvoir" en vint - sur le tard - à soutenir le régime pseudo-Révolutionnaire de Khomeini : dénonçant la "guerre" de la société contre les individus, il soutint la pire de leurs "aliénations"!
Mais que dit et que nous dit cette PENSÉE JUIVE plus que jamais attaquée et menacée?Sa prophétie est-elle achevée, trahie, oubliée?Son fantôme résiste.Et si c'était une approche vivante et nécessaire de l'Humain?
Le dernier Sartre aurait-il eu le pressentiment de cet enjeu encore inavoué?
Marx en écrivant cette horreur : "La question Juive" nous a-t-il (malgré lui, d'après sa propre histoire indicible) montré que la "réponse" était la seule perspective hautement "Révolutionnaire" : penser le peuple ( "élu") comme destinataire d'un "être-ensemble" que tous les "pouvoirs" cherchent (à travers lui) à DÉTRUIRE?

***
*

On a beaucoup glosé sur l'histoire personnelle de Marx "petit-fils de rabbin" (et pourquoi pas disciple du rabbi de Nazareth ... ) et sur l'étrange fixation au "juif' comme figure du "capitaliste"!Sans se dire que Constantin, l'empereur Romain qui "christianisa l'Empire au moment de sa propre mort, a simplement liquidé - comme la Chrétienté après lui - toute référence à la pensée prophétique ... je ne parle pas de sa "récupération" ni de sa "citation" .... Si Marx avait voulu "stigmatiser" les juif s, il lui aurait fallu d'abord retourner à la révolte contre Rome, se réapproprier sa filiation fantôme! Il est triste de penser que le Stalinisme, la Maoïsme, les dérives illuminées actuelles sont aussi un écho de la négation marxienne - mais il est difficile de nier cette négation!
L'expression "judéo-christianisme" m'a toujours gêné - il est plus juste de dire que le Machiavélisme et le Capitalisme financier ont voulu - comme Marx? - combattre la pensée Chrétienne;il est fantasmatique de voir en Marx un "prophète" ... au sens hébraïque!
Culpabilité, honte de soi, rejet de la racine juive? Ces données habitent certains "néo-marxistes" et certains "juifs pro-Palestiniens" comme elles accompagnent les Doriot du moment - de Le Pen à son pendant ultra-blanc, Dieudonné ...
Elles sont inconnues de la pensée prophétique authentique!
Le Prophète "communique" aux hommes l'intention Divine, réprouve les actes et les propos contraires à la Loi qui idéalise l'avenir et soutient la lutte contre les difficultés du présent (la lutte contre les pulsions, dirait Freud ... ) mais son rôle et sa pensée sont loin de chercher à nuire à l'identité juive ou à nier l'histoire du peuple de Moïse!
Ce simple rappel est nécessaire - pourquoi?
La dérive pseudo-gauchiste ou alter-antisémite qui admet l'Islamisme anti-judaïque et anti-chrétien et croit retrouver la figure de Marx dans les subtiles ou directes vilenies de ses nouveaux "alliés" - qui lui réservent le sort des "idiots utiles" du F.L.N.- n'a aucun droit à évoquer la figure du Prophète .... de "l'Ancien" Testament, même au nom de Marx ou de Mahomet!
Nié durant des siècles, le peuple de ce Prophète-là a été victime de la pulsion et du ressentiment Allemands et Bourgeois en 1939 ....
Le fantôme du grand-père de Marx se battait déjà contre les monstres de cette Négation millénaire ....

***
*

Notre époque de "malêtre" et de contrôle de la vie dans ses moindres manifestations enracine l'Injustice à mesure qu'elle prétend s'engager à la diminuer.
La guerre aux Pauvres fait rage sous les dehors de la nouvelle "Charité" voulue par les O.N.G.
Egarés dans la gestion de leurs identités contradictoires et de leurs intérêts bien compris , les intellocrates et les financiers se mêlent de redresser la statue livide de Marx.
Faudra-t-il abandonner l'étude du vivant aux scientifiques et laisser son aliénation définitive aux médias et aux médiocres?
La colère prophétique (regard juif sur l'enracinement à la condition de l'homme dans les limites et dans la possibilité de l'Infini) n'est pas éteinte.
Elle n'est pas morte ni lapidée ni brûlée par le "bon-vouloir" des tyrans de l'époque mais toujours en gestation, toujours possible, toujours en devenir.
Elle respire dans la conscience de chacun et se libère dès que le souci de l'autre se révolte contre les prophéties de bazar et les paroles sans vie des penseurs du ressentiment et du Refoulé antisémite.

Archives de la revue improbable