Sans Israël?
Alain Suied

Depuis 67, la présence d'ISRAEL "arrange" bien des "acteurs" et des "témoins" mondiaux: les dirigeants de la région qui attisent la haine latente de "l'autre" pour mieux dissimuler leurs dépenses "pharaoniques" et leurs régimes tyranniques; les Européens, attentifs au cours du pétrole et désireux de refouler... DANS L'ANTISIONISME, I'ombre de la SHOAH; les Américains - qui ont un allié sûr au Proche-Orient - les "ultras" de l'intégrisme, etc, etc...
L'antisionisme d'extrême-gauche est la version exacerbée de l'idéologie qui s'est mise en place après la guerre des "Six jours", remplaçant le "prolétaire" par le "fedayin" ou la "bombe humaine sans plus prendre en compte la misère des populations "réfugiées" qu'hier le noir destin quotidien des "ouvriers"...SANS METTRE EN QUESTION la teneur des discours islamistes, sans se troubler de l'alter-antisémitisme...
En observant ces faillites de la mémoire et des ambigüités économico-politiques, on pourrait presque se demander: que feraient-ils SANS ISRAEL?
Quel serait le bouc-émissaire des populations de la région? Se lèveraient-elles contre les pouvoirs corrompus et terroristes? Quelle nouvelle soumission aux ravisseurs et aux tueurs inventeraient certains diplomates? Quel nouveau discours lancerait le petit monde des "donneurs de leçons" parisiens? Quelle véritable "résistance" s'opposerait à l'idéologie islamiste sourdement présente de la fac à la prison, de la mosquée à la rue?
Contrepoint idéal, "objet a" (Lacan) du désir inconscient des sociétés....issues du monothéisme! ennemi viscéral et surtout "projection" de l'intériorité non-assumée, ISRAEL est le "juif des nations"...
Même quand les belles (et sincères) déclarations suivent les incidents antisémites - pardon, antisionistes - qui émaillent l'actualité française et européenne...
Au coeur du tourment de la "mondialisation", au temps de la "communication virtuelle", la Barbarie islamiste et la violence millénaire de l'Occident nous rappellent que les frères de JÉSUS ont toujours un Empire contre leur existence.
"Empire du Mal", faux discours, haine de l'autre? Jalousie, archaïsme?
Ou notre indéchiffrable "malaise" à être une "civilisation"?

Archives de la revue improbable