Jean-Paul Gavard-Perret


nous propose deux "Lettres mortes" parmi les cinq qui composent un recueil (à paraître).
Ces lettres "qui ont perdu leur adresse" n'ont pu franchir les portes qui séparent les demeures; offertes à tous elles deviennent interrogations sur l'acte et la finalité de l'écriture.
A qui nous adressons-nous? Qu'espérons-nous changer ou échanger? De quelle incomplétude et de quel manque; et de quelle absence et de quel chagrin proviennent toutes ces lettres aux amis que sont correspondances et livres?


(J.P. Gavard-Perret est l'auteur d'une vingtaine de textes et d'essais, les derniers parus sont: Trois faces du nom, L'Harmattan Ed. et Samuel Beckett, l'imaginaire paradoxal, Minard Ed
.)

Pièces
Le sommeil de Pierre
Chute