Miséricorde
Ce n'est pas ta gloire que je chante ici, Seigneur
elle éclate de toute part, tout ce qui vit exalte dans la joie ta création.
Je suis impuissant à chanter ta gloire mieux que cet univers infini
crée dans le don de toi-même
ce c'est pas non plus ta sagesse, fille première,aimée de Salomon
l'harmonie de ta création éblouit toute intelligence
Ta sagesse bénie, vivifiantes eaux dans les déserts
ils sont innombrables de par le monde à la répandre, semeurs sacrés
pour l'instruction des peuples.
Ce n'est pas non plus ta beauté
l'oeil en témoigne par une louange perpétuelle.
C'est ton infinie miséricorde
la bonté de ton coeur
ta grande patience
ton subtil amour où
Mystère des mystères!
nous sommes égaux comme l'amant et l'aimée!
C'est le don de toi même qui n'est pas générosité
mais essence de ta vie, o Mystère!
C'est ton amour que l'on dit invisible
et que je vois partout, dans les eaux vives
le chant des oiseaux
le babil des bébés
c'est ton amour qui a gonflé ma poitrine
quand l'angoisse, la rage et la haine l'oppressaient
menaçant de m'anéantir.
C'est ta miséricorde
qui m'a ramené d'un coma du coeur.
Ta miséricorde m'a rendu à la vie
elle a ressucité mon amour.

Garde moi, O Seigneur de justice de la seule folie mortelle!
Que je vive!