Dylan Thomas (1914, Swansea-1953, New-York)

Le père de DYLAN est un modeste professeur de "grammar school"- mais un élément de sa biographie,rarement mentionné, devrait nous susciter: ce fils d'une ancienne famille Galloise a rompu avec la "tradition" - il ne sera pas,comme ses ancêtres,comme son propre père " un homme de religion",un prêtre .. Mais le petit Dylan sera "bercé" par la voix du grand-père lisant la "Bible de Saint-James" La poésie "obscure" et audacieuse de Dylan -tout comme son art prodigieux de la lecture poètique (qui assurera son succès foudroyant aux Etats-Unis) portent la trace de cet enracinement. Son "philosémitisme" également. Remarqué par ses contributions poètiques dans le "journal" de son lycée, il entend aussi bien rendre hommage à la poésie "classique " Anglaise qu'à l'Imaginaire Celte. Contemporain des deux guerres "mondiales" et de l'essor de la Psychanalyse comme du Surréalisme, il "invente" sa propre langue poètique mais sans rien céder des diverses influences qui ont accompagne sa "formation". Son "art morose" qui déchire tous les "masques" et les "peaux" du réel baigne dans son histoire personnelle et familiale aussi bien que dans le multiple héritage des cultures qui l'ont fo rme. Son génie, sa modernité viennent d'avoir su faire de ces contradictoires lumières un seul cri poétique universel.
Alain Suied
A lire
: DYLAN THOMAS, VISION ET PRIERE Collection Poésie GALLIMARD
Traduit par Alain Suied
la Ballade
Découvrir un site (en anglais) sur Dylan Thomas