La revue improbable décembre 2000

Amis lecteurs,
pour le dernier numéro de l'année, du siècle et du millénaire, nous ne vous présentons pas une de ces multiples synthèses et autres bilans censés résumer l'aventure humaine en deux dates trois mouvements.
Par contre nous ne manquons pas d'aborder le temps et plus précisément la vieillesse
. Il peut paraître paradoxal, en ce mois de décembre où nous nous apprêtons à fêter la naissance du Sauveur, d'aborder ce sujet. Il n'en est rien, si le Christ est ressuscité, ainsi que le croient les chrétiens, il n'a pas vaincu la vieillesse, n'est-ce pas? mais la mort. La perspective change alors radicalement, la mort n'est pas la conséquence de la vieillesse, c'est la vieillesse qui est la conséquence de la mort...
La rubrique modernité traite donc de la DHEA, l'hormone de jouvence et la galerie présente des dessins sur le temps.
Dans ce numéro, nous continuons à décripter le hiéroglyphe du grand stade et nous vous présentons les dernières aventures du seul parti polytique novateur, le fameux Parti De Rien.
Vous trouverez également un texte critique d'Alain Suied sur la propension de certains à "ériger Céline en totem", afin de cautionner une certaine forme d'amnésie.
Nous rappelons que la revue est ouverte aux participations extérieures et que nous préparons le lancement des éditions de l'improbable
.

Avant que l'odyssée de 2001 ne commence,
j
oyeuses fêtes à tous,
.

Vous pouvez nous écrire à cette adresse: Revue.improbable@wanadoo.fr