Une peinture métaphysique


Nous nous interrogions, le mois passé, sur la possibilité pour l'art d'être scientifique, de curieux exemples furent proposés à notre sagacité. Remontant la source, nous nous sommes aperçus que la physique n'était qu'un conséquence de la métaphysique. Continuant sans trève notre quète, nous vous présentons aujourd'hui l'art métaphysique, fruit de la rencontre improbable entre le concept Beauboirien, et l'habileté Gonzaguienne.

-Le cric
-Angélus de Milo
-Sablier mou(1)
-Sablier mou(2)