La mécanique sentimentale
Alain Suied

Dans un monde où la faiblesse et la défaillance habitent les consciences et où le faux-semblant remplace la pensée, les rencontres ne sont plus - comme dans les romans de Philip K.Dick - que des ... "simulacres", des discours pré-établis, souvent faciles à "démonter" comme un mécanique rhétorique.

Cela vaut dans TOUS les domaines.

La question reste de déterminer ce qui vaut la peine d'être vécu.

S'améliorer. Devenir. Habiter intensément le rapport à l'autre. Libérer la confiance, la sécurité, la vérité partagée.

Et créer.

Hélas, nous devons - dans les grandes villes, notamment - constater que les sentiments se réduisent à une mécanique glaciale, à des restes de fantasmes, comme un rêve mal-oublié.

Nous réduire à ce débris inconscient, non, nous ne le voulons pas.

Nous avançons dans le désert de la naissance, de la condition humaine et nous cherchons la source invisible.

La revue improbable N°22, septembre 2002