La dette non reconnue
Alain Suied

On a voulu voir dans la philosophie de Martin Heidegger une "dette impensée" à la pensée juive. Absurde précaution (destinée à ... épargner Lévinas?)
Heidegger a repris la pensée de l'Etre et du temps au "Dieu de la Bible" - a volé l'intuition Biblique et l'a instillé dans sa philosophie...
...se donnant comme une nouvelle source de celle-ci!
Heidegger a trahi son maître Husserl.
Heidegger a dénoncé ses collègues juifs (et les chrétiens aussi...parfois...).
C'est cette figure qui a dominé la pensée française après-guerre grâce à Beaufret (et involontairement, à Char...).
Bien-sûr, "l'arrangemen" rencontre un autre déni...plusieurs fois centenaire...
...de la pensée de la Genèse!
L'être commence avec la conscience du Temps - ou du moins la rencontre de l'être...
L'humain n'est pas que pulsions et illusions.
Narcisse (régressif) est remplacé par un "Oedipe juif" (Lyotard) conscient de la Loi et du prix de toute vie...
C'est Narcisse qui revient avec Martin et il s'est couvert des cendres de la Loi détruite.

La revue improbable
N°32, septembre 2004